jeudi 27 septembre 2007

L'Auberge Espagnole

Je réalise mon rêve: vivre comme dans l'Auberge Espagnole!!! Ceux qui n'ont jamais vu le film, cé soit pcq vous êtes trop vieux ou trop jeunes ou que vous l'avez pas l'affaire. Courez le louer au SuperClub Vidéotron! Comme je vous l'ai peut-être (ou pas) déjà dit, mon nouvel appart est adjacent à celui de Patricia, une amie française que j'ai connue ici. J'ai squatté dans son appart avant de pouvoir emménager dans le mien et c'est là que j'ai rencontré Emma, une British en voyage autour du monde, qui est aussi devenue mon amie. Depuis maintenant 1 semaine, j'ai mes 2 colocs de Montréal et là je croise les doigts pour que Rachel, une Californienne nouvellement arrivée à Phnom Penh devienne ma 4e coloc. Avec tout ce beau monde à la maison, on ne s'ennuie pas! On passe nos soirées entre filles principalement à faire du "mémèring" et à cuisiner des petits plats super internationalisés. C'est vraiment la totale!!!
Je n'en reviens pas à quel point on s'enrichit (j'évite d'utiliser l'expression "grandir" le plus possible) au contact de gens qui voyagent, ça me fascine. Je souhaite à tout le monde de sortir du confort de son salon pour aller voir ce qui se passe ailleurs. Vous faîtes ce que vous voulez avec ça. Et je crois qu'il n'est pas nécessaire de senvoler vers le Cambodge pour se forcer à sortir de sa zone de confort. Comme me l'a souvent dit Sylvie, "juste en essayant de manger de la main gauche si tu es droitière ou en ne prenant pas toujours la même case quand tu vas au gym, tu te forces à sortir de ce qui est confortable pour toi et tu agrandis ta zone de confort". Ceux qui ont fait St-Laurent avec moi savent que ça m'a donné du fil à retordre cette histoire de zone de confort ... et je pense que je n'étais pas la seule (n'est-ce pas Marc?) Essayez ça! Un petit changement à votre quoitidien une fois de temps en temps et voyez comment vous vous sentez. Donnez-moi vos impressions.

3 commentaires:

mam a dit…

Super l'idée de sortir de son confort de cette manière. Je sors donc du confort de mon bureau pour lire ton blog. Et l'Auberge Espagnole, malgré mon très vénérable âge, je l'ai vu deux fois. C'est une blague pour un blogue... Continue, c'est absolument passionnant de te lire.

sabrina a dit…

Coucou Em!
Je suis vraiment contente de voir que tu t'amuses autant et que tu rencontres plein de gens intéressants. L'Auberge Espagnole, c'est cool ça! Ah! tu me donnes le goût d'être encore à Phnom Penh. Tu me manques aussi. Mais enfin, c'est la vie, comme on dit. Et puis le retour ne se passe pas trop mal. Je prends les choses comme elles viennent... avec zénitude!
En passant, il faut absolument que tu m'envoie une photo de toi en motarde! :)
Prends soin de toi,
Sab
P.S. Désolée de ne pas t'avoir lu avec plus d'assiduité mais je n'ai pas encore internet. J'utilise l'ordi de ma soeur. C'est vrai que c'est passionnant te lire!

Gregorio a dit…

salut Emilie... je suis contente de voir que le Cambodge t'apporte de belles surprises et pas juste la Dengue!! Je ne sais pas si c'est le genre de truc que tu peux ecrire sur un blogue (confidentialite...) mais j'aimerais bien que tu nous parles de ta job et de ton contact avec les femmes khmers...toi la feministe par excellence! :) prends soin de toi belle amazonienne!
Marie-Eve qui utilise le blog a Greg